Française, interne en médecine générale, maman de 2 enfants et musulmane, je vais tenter à travers mon blog d’apporter une infime part à l’humanité: anecdotes, conseils santé, informations, expériences, états d’âmes, tribulations, débats… Bienvenue sur mon site TheHijabiDocToBe à travers mes péripéties quotidiennes de future Dr en médecine si tout va bien, dans ce monde où rien ne va…

France

contact@thehijabidoctobo.com

L'examen médical en médecine générale.

Quand vous allez voir un médecin généraliste, normalement, en plus de l'interrogatoire, vous bénéficiez d'un examen clinique minimum. En quoi consiste t-il et à quoi sert-il ? Le minimum chez le médecin généraliste, après on adapte selon les symptômes décrits bien sûr, c'est :

• l'observation : la démarche générale de la personne, comment elle respire et se mobilise l'état général, s'il y a des éruptions cutanées, quelque chose qui d'emblée nous alerte rien qu'à la vision sans toucher la personne.

• la prise des constantes :
- température, vérifier qu'il n'y a pas d'hyperthermie.
- tension artérielle à l'aide d'un brassard soit manuel soit électrique. Je vous expliquerais plus en détail comment ça fonctionne, les valeurs normales ou non, les causes etc.

(+/- saturation, surtout en cette période covid à savoir mesurer le taux d'oxygène dans le sang à l'aide d'un oxymètre)

Rien que ces données nous permettent de repérer des dysfonctionnements et nous orientent sur nos hypothèses diagnostiques.

• l'auscultation cardiopulmonaire:
- mesurer la fréquence cardiaque du coeur, voir s'il le battement est régulier ou non, s'il y a un souffle.
- écouter les poumons, si c'est bien symétrique des deux côtés, si on les entend bien s'expandre, s'il n'y a pas de sifflements, présence d'eau, d'infection ou autre.

Ensuite selon l'âge et les antécédents de la personne, on regarde les jambes s'il n'y a pas d'oedèmes, d'insuffisance veineuse, de plaie.. On regarde l'abdomen, s'il est bien souple, indolore. On vérifie les aires ganglionnaires, on peut regarder les oreilles, la sphère ORL etc...

En médecine, 50% du diagnostic est fait grâce à un interrogatoire complet et précis, et normalement l'examen clinique vient confirmer ou infirmer ces hypothèses, selon les signes présents ou absents. Les examens paracliniques (biologie, imagerie etc) ne sont pas obligatoires et c'est aussi à ça qu'on reconnaît un bon médecin: un bon examen clinique !

Et vous, êtes-vous systématiquement examiné(e) lorsque vous allez voir votre médecin traitant ? Ou seulement si vous êtes malade à un endroit précis / si vous le demandez? Je vous écoute.
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

Conseiller les autres à tout prix ? De l'empathie.

Peut-être le vivez vous ou l'avez-vous déjà vécu. Certaines personnes peuvent nous considérer comme ces gens fiables à qui se confier, demander conseil et chercher un avis. C'est gratifiant, honorant mais parfois compliqué à gérer.
Les gens ne se rendent pas compte que quand ils t'identifient comme quelqu'un qui est de bon conseil, quelqu'un qui a de l'empathie, une bonne lecture des choses, qui fait des bonnes suggestions et qui peut bien te conseiller, l'énergie que cela peut te coûter. Les gens pensent que ce sont des tips/conseils à portée de main, évidents, gratuits. Ils ne se rendent pas compte de l'effort immense, de la mobilisation que ça représente. Cela nécessite de prendre la souffrance de la personne, la ressentir, l'analyser, créer une deuxième bulle, une deuxième factice pour travailler dessus, réfléchir, avoir une perception, faire appel à des souvenirs, des émotions, des sensations, des connaissances. Ensuite faut trancher. Et c'est tellement épuisant.

Quand on parle à la plupart des gens, on remarque un défaut courant – humain – c'est que la personne va systématiquement ramener à soi le problème et comparer. Or la meilleure façon d'aider quelqu'un est justement d'éviter ces comparaisons, éviter de s'autocentrer "moi je". Il faut considérer la personne dans SON contexte, son monde, sans projeter ses opinions personnelles ou l'analyser via le prisme de son vécu. Bien que parfois, les conseils pertinents sont des leçons de vie tirées de douloureuses et expériences compliquées qu'on n'a pas forcément envie d'expliquer donc ça nous demande de nous même essayer de comprendre et regarder en face nos soucis pour en tirer des leçons de vie exportables, bénéfiques à d'autres pour leur faire gagner temps et éviter douleurs et erreurs de parcours.

Finalement, un conseil réussi, c'est réussir à s'extirper, matérialiser une situation extérieure donnée et essayer de comprendre ce qui se passe vraiment, sans juger. On n'a pas toutes les mêmes capacités analytiques ou de résilience, alors si quelqu'un vient à nous, sachons recueillir sagement la plainte. Mieux un soutien silencieux qu'un conseil mal placé.
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

AID MOUBARAK

Petite apparition vidéo avec plusieurs de mes confrères et consoeurs pour vous souhaiter une excellente fête de l'Aïd ❤️🌹

On se souviendra particulièrement de ce Ramadan confiné et cette fête sans nos mosquées et sans pouvoir voir certains de nos proches, pour continuer à se protéger et protéger chacun de nous. Et pour ça on vous dit MERCI.

Qu'Allah vous accorde une excellente santé et vous préserve.

Iman
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook

2 mois

The Hijabi doc-to-be

Salam aleykum les filles

*CE SOIR 18H*

Retrouvez une gynéco pr discuter du cycle menstruel et ses anomalies ainsi que contraception. Partagez aux soeurs susceptibles d'être intéressées

*Attention* pseudos inconnus non acceptés ! Que pour les femmes.

Voici le lien zoom: us02web.zoom.us/j/86395893338

A toute à l'heure incha Allah 🤍🌹

Dr Rabab Mosbah & Iman @thehijabidoctobe
... Voir plusVoir moins

Voir sur Facebook
error: Content is protected !!